Musiques brésiliennes



Tarzan de Bahia - Percussions

 Tarzan de Bahia - Percussions
TARZAN DE BAHIA / Percussions

...de coração sempre aberto pra criação e atencioso com os detalhes ligados a esta batida... Aberto pra novos desafios que inspiram emoções....Descobrir os ritmos que fazem com que a vida ganhe mais cor, mais energia, mais percussão... mais sabor de Bahia. de Boa viagem...de Axé baba !!! de TARZAN DE BAHIA!

Tarzan a 44 ans, il est né à Salvador / Bahia, dans le quartier du « Bloco Ilê Ayê ». Il a 19 ans de route musicale…entre Brésil / France....
Grand percussionniste qui à ses début, encore en culottes courtes, fréquentait des bar-café brésiliens de son quartier, regardant admiratif, les aficionados du Samba populaire qui s’entament, à n’importe à quelle l’heure ou jour de la semaine, dans des ‘Rodas de Sambas’ les standards de ce rythme…Très bonne initiation !!!…
Après une formation et participation dans le groupe mythique "bloco" d'Ilê Ayê et d’autres. Il passe au devant de la scène en jouant avec des grandes artistes comme Daniela Mercury, Timbalada, E o Tchan, Netinho, Chiclete com Bannana, des Grands Trio- Elétrico de Salvador entre autres….
Depuis son arrivée en France en 1998, Tarzan a continué a tracé sa route en cherchant les notes qui accrocherait a sa destiné musicale, qui est devenu de plus en plus Parisienne…
Jouant sur scène avec des noms comme TUPI NAGÔ, Batala, Muleketu, Ricardo Villas, Marcos Neves, Henri Salvador, Marcia Grandini, Sandra Luiza ….

Tarzan percussionniste de multiples instruments et talents est aussi auteur compositeur world avec des chansons avec des paroles percutantes, persécutées, pécuniaires, percussion nées, pour des artistes engagés, comme « Luma & So do Samba »...
"Je suis noir brésilien, suis ‘negro’ filo suis fils, suis philosophie de chanson. Sachez que je suis de Mama Afrique suis de Bahia.
Là où l'homme est de la couleur de la nuit
Sommes fils de JAH je suis de d'ci suis de là-bas. Boby Marley a enchanté le monde
de couleurs de sa musique Jamaique."
Au Brésil Princesse Isabel Témoin fidele trésor de bien.
Sur la table de l'histoire de ce peuple
Nous allons un jour trouver notre vrai lien...Pour ne plus manquer du pain, plus de souffrance noir être humain......
la Jeunesse couleur de la nuit danse la joie au clair de lune…l’argent, il y a de la gent Ici le noir suis je Mama... oh Combien!!! Suis je, c'est moi Mama, il fait si nuit… »

Ecoutez le MY SPACE DE TARZAN DE BAHIA

http://www.myspace.com/tarzandebahia/stream
 Tarzan de Bahia - Percussions  Tarzan de Bahia - Percussions  Tarzan de Bahia - Percussions  Tarzan de Bahia - Percussions  Tarzan de Bahia - Percussions


Paulo Costa

Paulo Costa
Duo inédit : Claude Nougaro / Paulo Costa
Duo inédit à l'occasion de l'année de la France au Brésil

Claude Nougaro / Paulo Costa
Le 09 / 09 / 09, Claude Nougaro aurait eu 80 ans !
Pour cette année exceptionnelle, l’Association Claude Nougaro ainsi que ses partenaires lancent l’Année Nougaro !
Concerts, spectacles, expositions, rencontres, projets pédagogiques, livres, disques, réédition et inédits, émissions de TV, hommages d’artistes… L’année est riche !

Retrouvez sur le site tous les évènements et les acteurs de l’Année Nougaro…

Communiqué de Presse
Paulo Costa, artiste officiel de l’année Nougaro 2009 et labélisé pour l’année de la France au Brésil, débute sa tournée « Toulouse en Bossa » le 18 mars 2009 au Satellite Café à Paris - au festival Paris-Brésil. L’année de la France au Brésil ne pouvait pas rêver meilleur représentant des échanges culturels entre ces deux pays. Paulo Costa, nommé ambassadeur de la Bossa Nova en France en 2008, pour les 50 ans de la Bossa Nova, avec son adaptation unique de « Toulouse » de Claude Nougaro en portugais, a reçu en 2009 l’honneur d’être l’ambassadeur du spectacle « Planète Nougaro » au Brésil.
Paulo Costa rend ainsi hommage au célèbre artiste toulousain en exportant « Toulouse » au Brésil, avec « Planète Nougaro », spectacle dans lequel sont également invités Olivia Ruiz, Mouss et Hakim, Yvan Cujious, Liana Foly parmi tant d’autres.
Paulo Costa fait partie des fidèles représentants de la Bossa Nova en explorant inlassablement les chemins de finesse et de créativité que ses pères avaient ouverts pour des générations de jeunes artistes. « Toulouse en Bossa » a tenu à rendre un hommage tout particulier à Claude Nougaro et à Henri Salvador, reliant ainsi symboliquement le Brésil et la France dans la musique la plus douce et généreuse qui soit… Rencontre à ne manquer sous aucun prétexte, avec la voix veloutée de Paulo Costa pour qui la Bossa se résume en trois mots : « élégance, sophistication et délicatesse ». L’élégance se trouve dans sa manière de chanter, la sophistication dans les nombreux accords dissonants et la délicatesse dans le jeu des instruments et de sa voix.

Cette tournée partagée entre la France et le Brésil débute au Satellite Café, avant de revenir à Paris pour d’autres représentations aux mois d’avril et d’octobre (festival de Bossa Nova) 2009 et a plusieurs festivals en France et en Europe où plus de 20 dates sont confirmé, avant la tournée au Brésil

My space de Paulo costa

http://www.myspace.com/paulocostasongs
Paulo Costa Paulo Costa Paulo Costa


Vilson Vasconcelos - Cuica/Pandeiro

Vilson Vasconcelos - Cuica/Pandeiro
Vilson Vasconcelos - Cuica/Pandeiro/auteur-compositeu

Il commence sa carrière artistique entre Rio et Sao Paulo comme acteur de théâtre et de comédie musicale avec le comédien Grande Otello et Carlos
Machado, "le Roi de la nuit" pour des galas excentriques des nuits cariocas...
Il créé à cette époque l'Ecole de Samba Sao Clemente.
Il passe deux ans au Portugal avant d'arriver en France en 1979. Il joue aux côtés de Baden Powell, de Gipsy King, de Monalisa, Serge Reggiani...
Vilson Vasconcelos, "Rei de la Cuica" fait alors vibrer les soirées brésiliennes aux sons de ses percussions, dans le monde entier. Il est également auteur-compositeur de nombreuses sambas et participe à de nombreux enregistrements...
Vilson, quand et pourquoi êtes-vous venu en France ?
"La première fois c'était en 75, j'étais au Rex Club avec un groupe de rock, de jazz et Marco de Resende du Portugal, car j'habitais au Portugal pour travailler au théâtre,j'étais comédien. Je suis resté six mois, je suis reparti là-bas et en 79 je reviens à Paris, jusqu'à aujourd'hui pour une tournée dans toute la France, sept mois, beaucoup de souvenirs bien, avec Morchuman, Serge Reggiani, les T-fois, l'orquestre de Nazaré Pereira et Sambahia... des bons souvenirs !"
Quelles étaient vos premières impressions en arrivant en France ?
Moi je suis vraiment content car tous les brésiliens aiment la France et la France aime les brésiliens !
Là c'est bon ! c'est froid mais c'est bon pour la santé !
Qu'aimez-vous le plus en France ?
Il y a beaucoup de choses en france... par exemple, les repas, la bouffe c'est fantastique ! beaucoup de spécialités...
En quoi les brésiliens doivent se franciser ?
Ah ca c'est difficile... très difficile... Moi par exemple je suis brésilien, j'ai appris tout de la forme francaise, c'est important de respecter la loi francaise,
ca c'est important car les gens parlent de racisme mais c'est l'étranger qui fait le racisme aussi, c'est pas la plupart... mais il n'y a pas beaucoup de respect, chercher la bagarre, tout ça... je vis dans la nuit je connais, c'est le problème...
Et au contraire en quoi les francais doivent se "brésilianniser" ?
Ah ! il y a beaucoup ! par exemple j'ai trois amis de la Bretagne, ils sont partis au Brésil.
J'ai donner les coordonnées de mon frère qui travaille dans le club Plateforme 1...
Ils sont arrivés au Brésil, ils ont trouvé mon frère qui les a amener à un bal à la favela Manguera...
Les trois copains ils devaient faire la tournée de tout le Brésil et ils ont loué une baraque à Manguera et ils sont resté là pendant trois mois !! (Rires)
Vilson Vasconcelos - Cuica/Pandeiro Vilson Vasconcelos - Cuica/Pandeiro Vilson Vasconcelos - Cuica/Pandeiro


Sonora Brasilis - Jazz,MPB, Bossa

Sonora Brasilis - Jazz,MPB, Bossa
Sonora Brasilis
Interview de mai 2005,

On lit sur vos tracts "l'arrivée de Saturne dans les tropiques", pourquoi ?
C’est le titre d’un essai de Moacyr Scliar, médecin et écrivain brésilien, et pour moi, la lecture de cet essai a été une évidence, « une révélation » ; j’avais toujours eu ce sentiment sans jamais réussir à l’exprimer de cette sorte. La grande majorité de la musique brésilienne évoque la mélancolie profonde, la saudade ( une composante de la mélancolie), les déplacements des Nordestinos, la « dor de cotovelo », les désamours etc. Vinicius disait dans Samba da Benção, « une samba qui n’a pas de tristesse c’est comme vin qui n’a pas d’ivresse ». Quant à Saturne, c’est le Dieu du plomb, de la tristesse ; il représente la bile noir la peur.
Comment Sonora Brasilis chante à la fois la mélancolie et la fête au sens brésilien du terme ?
C’est très récemment que j’ai nommé « la chose » comme ça. Nous faisons de la musique brésilienne tout simplement, avec les influences de chacun ; nous puisons certes dans la tradition, mais nous n’essayons pas de « garder » cette tradition, pas de « folklorismes » pas de chapelle. Nous jouons par exemple du Chôro, mais dès l’instrumentation jusqu’à l’interprétation nous jouons à notre manière. Fête et mélancolie s’y mêlent d’elles mêmes, c’est le Brésil. La théorie du livre est que la mélancolie ayant été imposée au travers de la colonisation, nous faisons la fête pour nous dégager de ce sentiment, de cette oppression.
Votre répertoire est largement inspiré : jazz,MPB, Bossa nova, musiques traditionnelles? Quel est le fil conducteur?
La bonne musique !!! C’est à la fois la campagne et la ville, le fin fond de nos traditions et le cosmopolitisme où chacun apporte ses influences. C’est aussi une façon de voir ( écouter) nos musiques et enfin l’envie de jouer ensemble. Je ne conçois de faire la musique qu’entre amis.
Vous avez déjà une bonne expérience de la France, vous l'avez même vu changer ?!
Oui et non, j’ai l’impression de recommencer à zéro chaque jour …. On reste quand même étranger; la France a beaucoup changé, j’ai maintenant une relation quasi charnelle avec ce pays…..je viens de traverser la barrière du « plus de la moitié de ma vie ici….. »
La France et le Brésil sont t'ils toujours amoureux l'un de l'autre ?!
Ah oui je pense, mais il y a un certain nombre de fausses idées d’un coté comme de l’autre qu’il faut changer, et même je dirais qui sont en train de changer.

http://www.sonorabrasilis.net
Sonora Brasilis - Jazz,MPB, Bossa Sonora Brasilis - Jazz,MPB, Bossa Sonora Brasilis - Jazz,MPB, Bossa


Gabriella Scheer - Actrice

Gabriella Scheer - Actrice
Gabriella Scheer / actrice
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Née à Rio , elle découvre le théâtre à Munich, travaille avec Lee STRASSBERG, joue des rôles de B. BRECHT, G.BÜCHNER, MAX FRISCH, DURRENMATT, R. QUENEAU, F. DOSTOÏEVSKI, elle participe au « Théâtre Invisible » avec Augusto BOAL. et joue au cinéma avec des réalisateurs comme Alain RESNAIS, Otar IOSSELIANI, Jacques BESNARD, Georges TRESSLER...
Aujourd'hui Gabriella créée plusieurs spectacles :
« Eclats de Femmes » , basé sur Machado de Assis, Cecília Meirelles et Clarice Lispector
« Le pêcher, une poule pardonnant Dieu », basé sur Clarice Lispector et Abel Neves « Aller vers … » un spectacle de rimes et rythmes : Clarice Lispector, Manuel Bandeira, Cecília Meirelles, Vinícius de Moraes et Carlos Drummond de Andrade« Une Personne » d’après des textes de Clarice Lispector. Publication de : « Aller vers … » et « Scènes brésiliennes » par les éditions Les point sur les i...

Tu fais ce choix de diffuser la culture littéraire brésilienne en France parce qu'elle est plutôt méconnue ?
Exactement ! L'idée m'est venue lors du Salon du Livre en 1998 consacré au Brésil.J'ai découvert et re-découvert notre littérature si originale et universelle en raison de toutes les influences culturelles que nous avons et je me suis aperçue combien elle était méconnue. Comme je suis actrice je me suis dit que la diffusion de la littérature se passe aussi par la parole et non seulement par des livres et j'ai démarré mon projet : "Scènes brésiliennes". Même si maintenant par un clin d'oeil du destin je reviens au livre puisqu'il y a deux livres qui sont sorti avec les traductions et adaptations que j'ai fait pour la scène.
Une remarque qui vient souvent est : "mais c'est comme ici !" Les sentiments humains sont partout les mêmes et tout le monde peut se reconnaître dans l'amour, la haine, la jalousie, la soif du pouvoir, la générosité, l'avarice, la peur, etc. C'est le cadre extérieur qui fait la différence et donne la couleur locale à chaque histoire. On oublie en Europe souvent combien le Brésil est grande (16 fois la France) et qu'évidémment on ne peut pas parler de la culture brésilienne, mais des cultures.
Fais-tu du théâtre féminin, féministe ?
Féminin, c'est sûr, du fait que je suis une femme ; même si je joue aussi des hommes sur scène !
Féministe dans le sens : doctrine qui préconise l'extension des droits, du rôle de la femme dans la societé.
Mais je dirais plutôt que je fais du théâtre engagé.
Des cinq langues avec lesquelles tu joues, y a t'il un plaisir propre à chacune lorsque l'on est sur scène ?
Oui, tout à fait : mais je suis incapable de donner un nom à ce plaisir, je vais y réfléchir... C'est sûr que j'ai beaucoup de plaisir à jouer les auteurs dans leur langue originale, car parler une langue implique connaître la culture du pays et donne une compréhension supplémentaire à l'interprétation du texte.
Comment te sens-tu carioca, aujourd'hui en Europe ?
En tant que EUROCARIOCA !
Gabriella Scheer - Actrice Gabriella Scheer - Actrice